18-19 mars 2019 Montpellier (France)

Présentation

Les infections génitales par les papillomavirus humains (HPV) sont la cause de nombreux cancers, dont la quasi-totalité des cancers du col de l'utérus. Chez les jeunes adultes, ces infections sont très prévalentes (plus de 20 % des 18-25 ans sont infectés) mais peu étudiées car elles sont généralement asymptomatiques et bénignes. Pourtant, ce sont elles qui dans de rares cas dégénèrent en cancers des dizaines d’années plus tard. De plus, le contexte vaccinal exerce une pression de sélection nouvelle sur les HPV. Il y a donc urgence à mieux comprendre l’histoire naturelle des infections HPV aiguës et en particulier l’interaction entre le virus, les cellules épithéliales, le système immunitaire et le microbiote génital.

Le but de ce colloque sera de replacer l'infection HPV dans son contexte écologique, avec un focus particulier sur la réponse immunitaire et le microbiote vaginal. Il réunira des cliniciens, des immunologistes, des modélisateurs, des biologistes de l'évolution, des épidémiologistes, des experts en génomique environnementale et du microbiote vaginal. En plus d’une vision multi-disciplinaire, le colloque mettra en avant des approches multi-niveaux en liant les processus intra-cellulaires, les processus intra-hôte et les dynamiques épidémiologiques.

 

Orateurs invités

 

   

Dates clés

7 jan : ouverture des inscriptions / dépot des résumés

3 fév : date limite de soumission des résumés

10 fév : annonce des résumés sélectionnés

1 mars : annonce du programme définitif

10 mars : date limite pour les inscriptions

18-19 mars : conférence

 

Inscription & résumés

Des créneaux sont disponibles pour des présentation orales et/ou des présentation affichées.

La conférence est gratuite mais les inscriptions sont obligatoires.

Lieu

Amphithéâtre de la délégation CNRS

1919 route de Mende
Montpellier

Personnes connectées : 1